Vie éternelle pour les justes

La définition que Jésus lui-même donne de la « vie éternelle » est de « connaître (par une relation, une communion personnelle) Dieu, et Jésus-Christ qu’il a envoyé » (17.3).

Cette vie est à la fois une possession actuelle et une espérance merveilleuse pour l’avenir : par la foi, le croyant entre d’ores et déjà dans une relation vitale avec Dieu, reçoit une nouvelle puissance et exerce de nouvelles activités. Jean souligne cette réalité présente plus qu’il ne parle de sa récompense glorieuse dans l’au-delà, bien qu’il mentionne aussi celle-ci (4.36 ; 5.29 ; etc.).

Dans ses épîtres il reprend, confirme et développe les mêmes thèmes. Dans l’Apocalypse il évoque la couronne de vie promise à ceux qui sont fidèles jusqu’à la mort (Apocalypse 2 :10 ), l’eau de la vie offerte gratuitement à celui qui a soif (Apocalypse 21 :6 ), le fleuve d’eau de la vie qui sort du trône de Dieu (Apocalypse 22 :1 ), et l’arbre de vie (Apocalypse 22 :2,14 ).

Bouton retour en haut de la page